Déviation Sud-Ouest Évreux !

Publié le 01/04/2021

Le projet de déviation Sud-Ouest Évreux : 

Le projet de la déviation Sud-Ouest d’Évreux, porté par la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) de Normandie, concerne une infrastructure de 7,3 km de voie express à 2×2.

Le tracé prend son origine à la hauteur du giratoire de la déviation Sud-Est d’Evreux (RN1013) et de l’actuelle RD 6154, appelé «giratoire des Fayaux». Il longe au Sud la zone industrielle de la Madeleine et utilise pour partie l’emprise du Chemin Potier pour traverser la forêt d’Evreux. Il franchit ensuite la vallée de l’Iton au Sud de l’hippodrome et la vallée de la Queue d’Hirondelle pour se raccorder à la déviation de Parville, déjà en service, au niveau du giratoire de Cambolle.

L’aménagement de la déviation Sud-Ouest d’Evreux a pour objectifs

  • d’assurer la continuité vers l’Ouest de la déviation Sud-Est d’Evreux déjà en service. Le trafic de transit Est-Ouest (RN13 – RD613) ainsi qu’une partie du trafic d’échange seront captés par la déviation
  • de capter et distribuer une partie des flux d’échange entre l’agglomération et les axes extérieurs
  • d’alléger le trafic interne sur les voies urbaines d’Evreux et les traversées d’agglomération péri-urbaines, afin de redonner, à terme, un caractère plus urbain à ces voies.

L’opération a fait l’objet d’un décret de déclaration d’utilité publique (DUP) en Conseil d’État le 16 novembre 1999, prorogé pour 5 ans le 11 novembre 2009.

Le projet fait l’objet d’un arrêté pleinement valable de dérogation espèces protégées, en date du 28 juillet 2014.

Les travaux ont débuté en 2014 et ont ensuite été suspendus par arrêté préfectoral du 8 mars 2019, suite à l’annulation de l’arrêté loi sur l’eau par la Cour administrative d’appel de Douai le 28 février 2019.

Le présent dossier a pour objet l’obtention d’une nouvelle autorisation au titre du Code de l’Environnement.

Eléments clés

  • 6 communes concernées : Angerville-la-Campagne, Arnières-sur-Iton, Evreux, Guichainville, Parville, Saint-Sébastien-de-Morsent;
  • 7,3 km de section à 2*2 voies;
  • 5 points d’échanges : Les Fayaux, ZI de la Madeleine, Arnières-sur-Iton, Saint-Sébastien-de-Morsent, Cambolle;
  • 16 ouvrages d’art pour rétablir les cheminements et pour assurer la transparence hydraulique de l’infrastructure;
  • 5 bassins de récupération et de traitement des eaux de ruissellement.

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous